Twiday cher T.A.!

    Italy And Consequences

    Partagez
    avatar
    supergirl971
    Nouveau Patient
    Nouveau Patient

    Féminin Nombre de messages : 21
    Age : 28
    Localisation : Paris
    Date d'inscription : 05/06/2010

    Italy And Consequences

    Message par supergirl971 le Sam Juin 05 2010, 18:26

    Salut à tous, je vous présente ici ma 1ère fanfiction "Italy And Consequences", j'ai enfin décider de m'y mettre après plus d'un an à lire des fics. C'est donc avec beaucoup d'appréhension que je la met en ligne en espérant qu'elle vous plaira.

    L'histoire se situe, comme le titre l'indique, après le voyage de Bella en Italie pour secourir Edward. Je précise tout de même que cette fic est dédier à la Team Jacob (dont je fais partie moi même), mais j'invite malgré tout la Team Edward à y jeter un coup d'oeil, car Edward y est très présent (enfin suffisamment à mon goût) au début et je compte l'utiliser (et éventuellement le malmener) pas mal dans l'histoire. Bref, je vous laisse découvrir ce premier chapitre en toute tranquillité, il n'est pas très long, mais c'est juste une mise en bouche hein.



    Chapitre I: Journey Of Return

    (POV Bella)


    Après avoir réussie à convaincre les Volturi de ma bonne foi et de mon désir de devenir l'une des leurs, ils nous laissèrent reprendre notre route vers Forks, où mon père m'attendait sûrement de pied ferme.

    Je l'entendais presque déjà me sermonné : « Bella, mais qu'est-ce qui t'a pris de partir ainsi ! Je suis ton père, je suis responsable de toi, imagine s'il t'arrivait quelque chose, qu'est-ce que je dirais à Renée hein? ».

    Je soupirais, je serais sûrement puni des mois entiers, plus de sorties les week-ends, je pense que même les virées shopping avec Angela me manquerais...heureusement qu'Edward pouvait passer me voir toutes les nuits, il m'avait tellement manqué !

    Nous primes donc l'avion en direction des Etats-Unis, j'étais assise près du hublot, Edward était à ma droite et Alice à coté de lui.

    Malheureusement, maintenant que j'étais sûr qu'il était saint et sauf, je ne pouvais m'empêcher de repenser à Jacob, mon meilleur ami, celui que j'avais lâchement abandonné devant ma porte quelques jours plus tôt. Certes c'était pour sauver la « vie » de mon vampire, mais je ne pouvais m'empêcher de me sentir affreusement coupable. Je revoyais encore son visage suppliant tandis qu'il se penchait dans l'habitacle de la voiture d'Alice...

    - Bella ?

    Je sortis brusquement de mes pensées en entendant la voix de mon ténor.

    -Oui ?

    - Est-ce que ça va ? Tu n'as pas prononcé un mot depuis qu'ont a décollé...


    -Oui ça va, maintenant que nous sommes réunis tout va bien.

    Il me regarda d'un air suspicieux, heureusement qu'il ne pouvait pas lire dans mes pensées, surtout à cet instant, il aurait été blessé de voir qu'alors que nous venions à peine de nous retrouver je pensais à Jacob...

    -Je t'assure que ça va, je pensais simplement à Charlie et à ma future punition, dis-je sur un ton faussement désinvolte, afin de le rassuré.

    Il me souri amoureusement, mon cœur s'accéléra dans ma poitrine, pourquoi fallait-il qu'il me fasse toujours cet effet ? Je devrais être habituée depuis le temps ! Je m'inquiétais tout à coup, devrait-il en être ainsi jusqu'à la fin de ma vie ? Ou finirais-je par contrôler mes réactions physiques, notamment le fait de rougir pour un oui ou pour un non?

    -Ne t'en fait pas, je suis sûr qu'il comprendra. Si tu veux nous lui expliquerons ensemble ?

    -Et pour lui dire quoi, que j'ai dû sauter dans le 1er avion pour l'Italie afin d'aller te sauver d'une mort certaine? De toute façon après ton...absence, je ne crois pas que Charlie apprécierait de te voir débarquer chez lui comme une fleur, accompagné de sa fille unique, qui est en plus une fugueuse. Non, je lui parlerais, seule, je trouverais les mots ne t'en fais pas.


    -Alice ? Appelais-je en me penchant en avant afin de la voir.

    -Oui ? Dit-elle en se désintéressant de son journal de mode.

    -Tu ne saurais pas par hasard comment ça va se passé ?

    - Attend une seconde je regarde ça...

    Je la voyais se concentré en mettant les doigts sur ses tempes. Je retenais mon souffle en attendant le verdict.

    -Je n'arrive pas à le voir, il doit être sur le territoire Quileute...désolée, dit-elle en grimaçant.

    -C'est pas grave, je me débrouillerai...

    Je replongeais dans mes pensées sans m'en rendre compte, trop angoissé à l'idée de me retrouver en face de mon père, mais surtout en face de Jacob. Comment prendrait-il mon retour ? Accepterait-il de me parler ou même de me voir ? Il avait semblé tellement blessé et désespéré lorsque je l'ai quitté devant chez moi ce soir là...Je ne voulais pas le perdre, je le voulais lui et Edward dans ma vie! N'y avait-il pas moyen qu'ils coexistent sans se sauter à la gorge ou s'envoyer des regards meurtriers ?

    -A quoi penses-tu maintenant ? J'entends ton cœur battre la chamade.

    Je décidais cette fois d'être franche avec lui.

    -A Jacob, répondis-je tout simplement.

    Je le vis se raidir quelque peu, je décidais alors de poursuivre...

    -J'ai peur qu'il m'en veuille, on s'est quitté brusquement et je crois que c'étais plus en mauvais terme qu'autre chose...

    Sentant son frère trop ...tendu, Alice intervint.

    -Ne t'en fait pas Bella, je suis sûr qu'il a compris maintenant, tu ne pouvais pas faire autrement pour sauver Edward.

    -Tu as raison, mais connaissant Jacob, je ne pense pas que ce soit aussi simple...

    -Je refuse que tu le revois
    , dit Edward d'un ton sans appel.

    Alice et moi ne nous attendions pas à une intervention aussi sèche et nous le regardions la bouche à demie ouverte. Lui fixait un point droit devant lui, ses mains fermement accrochées aux accoudoirs.

    -Edward..., commençais-je d'un ton calme.

    -Je ne veux plus que tu le revois Bella ! Dit-il cette fois ci en me regardant droit dans les yeux avec détermination.

    J'essayais de rester maîtresse de moi-même, mais la tâche était difficile.

    -Et pourquoi ne le reverrais-je pas ? Tentais-je d'un ton qui se voulait neutre.

    -Tu l'as dit toi-même, vous ne vous êtes pas quitté en bon terme, il pourrait se montrer agressif et perdre tout contrôle en te revoyant.

    -Jacob n'est pas comme ça, jamais il ne me ferait de mal !
    le défendis-je de ma voix qui montait dangereusement dans les aigus...

    -Bella, c'est un jeune loup..., commença-t-il tout bas, afin que personne n'entende.

    Je l'interrompis aussi tôt d'un geste de la main.

    -Tu n'as rien à m'interdire Edward, n'oubli pas quelle est ta condition à toi aussi et puis Jacob est mon meilleur ami, c'est normal qu'il m'en veuille de l'avoir abandonné sans préavis ! Et je compte bien aller m'expliquer avec lui dès que je serais rentrée !

    -Je ne te laisserais pas faire !

    - Aurais-tu oublié qui m'a aidé quand tu m'as lâchement abandonné ? Qui m'a soutenu alors que je touchais le fond ? Qui a sut me redonner le sourire quand je broyais du noir ?


    Son regard c'était voilé en une fraction de seconde à l'évocation de son « abandon », mais je continuais sur ma lancée déterminée, tout en me rendant compte que je lui en voulais encore.

    -Jacob a toujours été là pour moi, il m'a épaulé, rassuré, aidé aux pires moments de ma vie ! Alors tu en penseras ce que tu voudras, mais jamais tu ne m'empêcheras de le voir, c'est clair ?

    Sans m'en rendre compte j'avais presque hurlé cette phrase, je vis alors que tous les passagers à proximité me regardaient surpris. Je me calmais instantanément, ne voulant pas me donner d'avantage en spectacle. Je soufflais tout mon soule en essayant tant bien que mal de me détendre, mais j'étais tellement furieuse contre lui que rien n'y faisait. C'est vrai comment osait-il m'interdire quoi que ce soit ? Lui qui a été absent si longtemps, de quel droit se permettait-il de juger mon ami, un ami qui avait tant fait pour moi !

    A partir de ce moment aucun de nous ne prononça plus un mot, heureusement il ne restait plus que 20 minutes de vol. Je ruminais ma colère dans mon coin, fixant les terres qui commençaient à apparaître par mon hublot. A l'annonce de la phase d'atterrissage, je me rendis compte que je n'avais qu'une hâte, c'était de quitter cet espace exigu pour aller retrouver mon père et mes amis.

    Je m'étais maintenant habituée à la présence de Charlie dans ma vie et je ne réalisais que maintenant qu'il me manquait. Malgré la punition qui m'attendait, je n'avais qu'une envie c'était de rentrer chez moi, seule et loin d...d'Edward?

    Mais qu'est-ce qui m'arrive ? Après des mois de souffrance à prier pour qu'il revienne, je voulais maintenant qu'il me laisse tranquille ? C'est vrai qu'il m'a énervé avec sa remarque sur Jake, mais pas au point que je ne veuille plus le voir de la journée? Pourquoi est-ce que je régissais ainsi?

    C'est seulement quand Alice m'interpella que je réalisais que nous avions atterris.

    Enfin débarqué et après être passé à la douane, nous prîmes la voiture d'Alice qui nous attendais au parking de l'aéroport. Je m'assis seule à l'arrière et c'est dans le silence le plus complet que nous prîmes la route vers Forks. Je regardais le paysage défilé en pensant aux réactions de mon entourage face à mes explications, certaines fausses, d'autres vraies, au sujet de mon départ précipité.

    Arrivé à destination j'ouvris la portière sans demander mon reste, je perçu le geste d'Alice retenant son frère qui s'apprêtait à me suivre. Elle lui fit comprendre par un léger mouvement de la tête que ça n'était pas le moment pour des explications...ou des excuses, on ne sait jamais avec Edward. Peu importe ses intentions, pour le moment, je ne voulais pas lui parler, j'étais encore trop énervé par son comportement et je ne souhaitais pas envenimer la situation.

    -Je passerai te voir ce soir Bella, ne t'en fait pas tout ira bien, me lança Alice avec son plus beau sourire afin de m'encourager pour ma future confrontation avec Charlie.

    Pour toute réponse je lui fis un léger signe de la tête et me dirigeais vers ma porte, pendant que la voiture s'éloignait.

    Alors que j'enfonçais ma clef dans la serrure, je m'évertuais à inspirer et à expirer profondément. Je savais que je n'avais pas à craindre Charlie, mais je redoutais le moment ou je verrais dans ses yeux la déception et sûrement la colère.
    avatar
    MK4ever
    Geekette
    Geekette

    Féminin Nombre de messages : 7202
    Age : 26
    Localisation : Probablement en train de geeker
    Date d'inscription : 18/06/2009

    Re: Italy And Consequences

    Message par MK4ever le Sam Juin 05 2010, 21:35

    Le concept est plutôt sympa, on a certains passages qu'on n'avait pas dans New Moon.
    Ca me fait quand même un peu bizarre de voir Bella se rebeller alors qu'elle bave littéralement devant lui depuis le début !
    N'empêche ça fait du bien, vivement la suite !
    avatar
    supergirl971
    Nouveau Patient
    Nouveau Patient

    Féminin Nombre de messages : 21
    Age : 28
    Localisation : Paris
    Date d'inscription : 05/06/2010

    Re: Italy And Consequences

    Message par supergirl971 le Sam Juin 05 2010, 21:38

    Merci, j'avoue que cette fic est un exutoire pour moi, j'étais tellement dégoûtée pour Jacob et l'attitude lèche-botte de Bella me mettait en rogne, alors j'ai décider de changer ça ! Twisted Evil
    avatar
    pixie2005
    Patient régulier
    Patient régulier

    Féminin Nombre de messages : 137
    Age : 33
    Localisation : PARIS
    Date d'inscription : 28/04/2010

    Re: Italy And Consequences

    Message par pixie2005 le Sam Juin 05 2010, 21:39

    Alors, je te donne mon avis :

    Bon, alors, je n'ai pas lu beaucoup de fan fic jusqu'à maintenant (en
    fait, je ne veux garder à l'esprit que les livres de Stephenie Meyer en
    ce qui concerne Twilight pour ne pas me perdre entre ce qui as été écrit
    dans les livres et ce qui a été écrit dans les fan fic).

    En tant que fan complète d'Edward (oui, je suis fan d'Edward et de Rob
    mais ça c'est un autre sujet), j'avoue avoir eu du mal à lire tan fan
    fic. En fait, comme tu es de la team Jacob, tu as ta propre façon de
    voir Edward qui ne correspond pas à la mienne.

    Bon, j'ai quand même lu jusqu'au bout mais ça fait bizarre de voir
    Edward exiger des choses.

    Bien sûr, dans ton écrit, Jacob est beaucoup plus présent (ce que je
    comprends).

    Tu vois également Bella d'une façon différente de la mienne.

    C'est intéressant de voir que nous ne voyons pas toutes de la même façon
    les personnages.

    Je lirais tes autres fan fic si tu les mets en ligne.

    Et sinon, c'est assez bien écrit je trouve.
    avatar
    supergirl971
    Nouveau Patient
    Nouveau Patient

    Féminin Nombre de messages : 21
    Age : 28
    Localisation : Paris
    Date d'inscription : 05/06/2010

    Re: Italy And Consequences

    Message par supergirl971 le Sam Juin 05 2010, 21:42

    Je comprends tout à fait, il en est de même pour moi lorsque je lis des fics sur Edward/Bella, mais sache tout de même qu'Edward tient son rôle dans ma fic, j'en suis au chapitre 10 actuellement et il apparait toujours, d'ailleurs je le fais paraître moins...enfin tu verras bien, j'espère avoir ton avis sur les prochains chapitres malgré tout. Merci de me lire en tout cas Wink
    avatar
    supergirl971
    Nouveau Patient
    Nouveau Patient

    Féminin Nombre de messages : 21
    Age : 28
    Localisation : Paris
    Date d'inscription : 05/06/2010

    Re: Italy And Consequences

    Message par supergirl971 le Dim Juin 06 2010, 12:14

    Voici la suite, bonne lecture !

    Chapitre II : Welcome Home !

    (POV Bella)


    Je poussais doucement la porte en veillant à ne pas faire de bruit tout en jetant des coups d'œil autour de moi. J'appelais Charlie, mais visiblement la maison était vide et n'ayant pas vu sa voiture non plus, je pouvais enfin me détendre. Ouf !

    Mais rien n'étais jouer, la confrontation aurait bien lieu et je devrais le convaincre que je n'étais pas une de ces filles qui fuguent pour rejoindre leurs petits amis. Enfin...si je l'étais...en quelque sorte, mais ça n'était pas ce qu'on pouvait qualifier de fugue, c'était plus une mission de sauvetage imprévue !

    Je secouais la tête en soupirant...si moi-même je m'empêtrais dans mes explications, comment ferais-je face au regard inquisiteur de Charlie ?

    Je montais donc dans ma chambre pour y déposer les quelques affaires que j'avais emportées à la vas-vite.

    Une fois celles-ci rangées, je m'assis sur mon lit en repensant à la discussion houleuse que j'avais eut dans l'avion avec Edward.

    Ce n'était pas exactement les retrouvailles que j'avais espérer, même si après que les Volturi nous aient laissés partir, nous n'avions pas quitté les bras l'un de l'autre pendant de longues minutes. La sensation que j'avais ressentie à ce moment là en humant son odeur était indescriptible ! Il m'avait tant manqué, surtout que je ne pensais plus jamais le revoir depuis ce jour funeste dans la forêt.

    Mais tout cela n'excusait pas son comportement qui pouvait être tellement exaspérant parfois ! De quel droit se permettait-il de m'interdire de voir qui que ce soit, et surtout Jacob, celui qui m'avait donné son temps et son dévouement ces derniers mois !

    Je secouais rageusement la tête afin de me forcer à oublier tout ces évènements.

    Je redescendis à la cuisine en me disant qu'il n'y avait rien de mieux qu'un bon dîner pour faire passer la pilule à Charlie.

    Je me mis donc aux fourneaux en attendant son retour. Environ 30 minutes plus tard j'entendis sa voiture dans l'allée. Mon cœur s'accéléra quelque peu, mais je continuais ma tâche en faisant comme si de rien était.

    Il entra en posant ses clefs sur la petite commode près de la porte et accrocha sa veste au porte-manteau. Il avait la tête baissée et semblait à 10 milles lieux d'ici. Il quitta la contemplation du sol et c'est alors qu'il m'aperçut. Je ne vis qu'à ce moment là les énormes cernes qu'il avait sous les yeux, son teint pâle et sa mine accablée, j'en vins même à me demander s'il c'était nourri depuis mon départ.

    Une bouffée de culpabilité me saisie. Etais-je réellement la cause de ce mal être apparent ? Je me rendis alors compte de la portée que mes actes pouvaient avoir sur les autres. Même si j'avais vécu des années sans Charlie, à l'heure actuelle je ne pouvais que constater à quel point ont s'étaient rapprochés depuis mon emménagement à Forks. Il avait pris une place importante dans ma vie et je me rendais compte que je lui avais causé beaucoup de peine et d'inquiétude en disparaissant comme une voleuse.

    Mais mon instinct me disait qu'il n'y avait pas que ça...

    -Salut papa, tentais-je timidement.

    Il ne pipa mot. Il avait ce genre de regard trop complexe pour que je sache à quoi il pensait à cet instant précis. On aurait dit qu'il était à la fois heureux et malheureux, soulagé et préoccupé. Je fronçais les sourcils. Pourquoi est-ce qu'il ne disait toujours rien ? Charlie n'a jamais été un grand bavard, mais là ça commençait à m'inquiéter...N'aimant pas ce silence pesant, je décidais de prendre la parole.

    -Ecoute, je sais que je t'ai surement déçu, mais j'ai une bonne raison d'être partie et je compte tout t'expliquer ne t'en fait pas...

    -Bella...

    -Je sais ce que tu penses, mais je tiens d'abord à ce que tu entendes mes arguments avant que tu ne prennes une décision qui...


    -Bella !

    Je relevais la tête brusquement surprise par son ton pressant.

    -On verra ça plus tard. J'ai quelque chose à t'annoncer mais tu devrais t'asseoir avant, dit-il avec une intonation presque...désolée ?

    Sans savoir pourquoi, mon cœur rata un battement et je m'assis comme il me l'avait conseillé, puis j'attendis patiemment qu'il poursuive avec une pointe d'appréhension...

    -Bella, pendant ton absence, il s'est produit quelque chose...

    Alors à votre avis, quelle est cette nouvelle que Charlie s'apprêtait à annoncer avant que je ne coupe??
    avatar
    paradis34
    Chef de la Team Edward

    Féminin Nombre de messages : 2090
    Age : 38
    Localisation : Montpellier
    Date d'inscription : 14/03/2009

    Re: Italy And Consequences

    Message par paradis34 le Dim Juin 06 2010, 13:28

    Alors je vais pas la jouer, je suis team Edward et tout et tout. On zappe la guerre des teams. Il n'y en a pas ici.

    Je suis super intéressée par ce que tu écris. Je trouve que ça change. Ca donne une autre vision des personnages avec enfin une Bella qui a du caractère à mes yeux bien sur. Tout ceci n'est que mon opinion.

    Il me tarde de savoir ce que Charlie va annoncer à Bella et il me tarde également de connaitre l'histoire avec Jake et de savoir comment Edward va finir.

    Si tu sais pas ta fin, moi c'est Para (pour les intimes) et tu peux m'inventer une histoire avec lui MDR !!

    Hâtes de lire la suite
    avatar
    pixie2005
    Patient régulier
    Patient régulier

    Féminin Nombre de messages : 137
    Age : 33
    Localisation : PARIS
    Date d'inscription : 28/04/2010

    Re: Italy And Consequences

    Message par pixie2005 le Dim Juin 06 2010, 14:06

    Moi aussi j'ai hâte de lire la suite.

    Je pense que la suite doit avoir un rapport avec Jacob (il lui est peut être arrivé quelque chose : une fugue ?).
    avatar
    MK4ever
    Geekette
    Geekette

    Féminin Nombre de messages : 7202
    Age : 26
    Localisation : Probablement en train de geeker
    Date d'inscription : 18/06/2009

    Re: Italy And Consequences

    Message par MK4ever le Dim Juin 06 2010, 14:29

    Je pense en effet que ça a un rapport avec Jacob.
    J'attends la suite avec impatience !
    avatar
    supergirl971
    Nouveau Patient
    Nouveau Patient

    Féminin Nombre de messages : 21
    Age : 28
    Localisation : Paris
    Date d'inscription : 05/06/2010

    Re: Italy And Consequences

    Message par supergirl971 le Lun Juin 07 2010, 19:24

    Merci pour vos commentaires et contente d'entendre que le drapeau blanc est lever pour les Teams Big smile
    Vous saurez enfin ce que Charlie voulait annoncer à sa fille avant que je ne coupe sans préavis...


    Chapitre III: Bad News

    (POV Bella)

    -Bella, pendant ton absence, il s'est produit quelque chose...


    A cet instant, je me rendis compte que mes mains tremblaient sans que je puisse les contrôlées. Je m'attendais au pire, mes pensées allant directement vers Jacob. Avais-je été absente assez longtemps pour qu'il puisse se passé quelque chose de grave ? Pourtant, seulement quelques jours c'étaient écoulés, mais apparemment ce laps de temps était suffisant pour qu'un malheur arrive à Forks, petite bourgade pas si tranquille...

    Etait-ce en rapport avec les vampires ? Victoria ? Des nouveaux nés ? Les idées les plus noires fusaient dans ma tête, les hypothèses les plus farfelues explosaient dans mon cerveau tels les feux d'artifices du 14 Juillet...Je voyais Jacob et la meute affronté sauvagement des vampires sanguinaires (bien qu'ils le soient déjà par définition). Ô mon Dieu ! C'était ça, l'un d'entre eux avait été blessé par un vampire ?

    -C'est Billy, il a eut une crise cardiaque, il est mort il y a deux jours, dit-il d'un trait me coupant net dans mes réflexions.

    Je n'avais pas tout compris, apparemment il pensait qu'annoncer une mauvaise nouvelle devait se faire avec rapidité, comme on enlève d'un coup sec un sparadrap.

    Mon cerveau mit une bonne minute à analyser ce qu'avait dit Charlie... je n'avais capté que les mots « Billy » et « mort ».

    Seigneur ! Mes mains rejoignirent ma bouche en comprenant enfin de quoi il retournait ! J'étais tellement sous le choc que je n'arrivais plus à articuler un mot, ni à bouger un muscle. J'étais figée telle une statue sur la chaise de la cuisine, les larmes me montant déjà aux yeux.

    Billy, mais comment était-ce possible ? Un homme solide comme un roc malgré son handicap...C'est vrai qu'il avait raté de nombreuses années de ma vie, mais pourtant je m'étais toujours sentie bien en sa compagnie. J'avais toujours imaginé que mon père et lui vieillirais ensemble, avec leurs fameuses parties de pêche jusqu'à ce qu'ils n'aient plus la force de sortir tous les deux.

    Mon père resta silencieux quelques minutes, me laissant ainsi le temps pour me remettre du choc initial et je l'en remerciais intérieurement. C'est seulement après ce laps de temps que je réussie enfin à sortir quelques mots.

    - Non, dis-moi que ça n'est pas vrai..., articulais-je d'un ton suppliant en me précipitant dans ses bras, les larmes ruisselant déjà le long de mes joues. Je me sentis tellement impuissante face à la situation que tout ce que je pouvais faire à cet instant était de le serré fort contre moi. Je sentis dans ce contact toute la pression qu'il avait accumulé ces derniers jours, toute la peine qu'il pouvait ressentir et à ce moment précis, je m'en voulais réellement d'être partie. Ma « fugue » rajoutée à ce qui venait d'arriver à Billy, n'avait fait qu'empiré la situation.

    C'est alors que je pensais à une personne qui devait être encore plus accablée que nous. Jacob !

    -Comment va Jacob ? Demandais-je en le repoussant suffisamment pour le regarder dans les yeux sans pour autant le lâcher.

    -Je ne l'ai pas vu depuis que le médecin nous annoncer la nouvelle à l'hôpital. Il est parti comme une furie, d'après Emily il refuse de voir qui que ce soit, il reste enfermé dans sa chambre à longueur de journée et...

    -Il faut que je le voie, il faut que je lui parle ! Dis-je en m'écartant brusquement à la recherche de mes clefs et de mon manteau.

    -Bella, je ne crois pas que ce soit une bonne idée pour le moment. Il veut rester seul, il se montre même un peu...agressif, crois moi, j'ai tenté de lui parler.

    -Mais enfin, il a besoin de moi, je suis sa meilleure amie !

    -J'en suis conscient, mais laisse lui un peu de temps. Demain c'est l'enterrement, il y sera, tu pourras lui parler là bas.


    Je me sentis résigné tout à coup, totalement impuissante.

    -Oh papa, si tu savais comme je m'en veux, et moi qui suis partie sans savoir que...des sanglots prirent le dessus sans que je ne puisse finir ma phrase, je sentie alors ses bras m'entourés.

    -Shhhuuuut t'en fait pas, il ne t'en voudra pas, il est juste sous le choc comme nous tous, il ne t'en voudra pas. Me répéta-t-il afin de ma rassuré.

    Après quelque minutes de silence, je lui dis que je montais me coucher n'ayant plus faim, mais que lui devais manger un peu malgré tout, il finit par céder face à mon insistance, et m'annonça que l'enterrement aurait lieu le lendemain à 9h, j'acquiesçais et m'éclipsais vers les escaliers la tête basse.

    Une fois dans ma chambre, mes pensées allaient droit vers Jacob qui vivait actuellement les plus mauvais moments de sa vie, lui qui avait déjà perdu sa mère et maintenant Billy...

    J'étais la pire amie que le monde ai jamais porté ! J'aurais dû être là pour lui, mais que serait-il arrivé à Edward ?

    Tout était de ma faute. Si je n'avais pas voulu sauter de cette foutue falaise, Alice n'aurais jamais eut cette vision de mon « suicide », Edward n'aurait pas été en Italie afin de mettre fin à ses jours me croyant morte et donc je ne serais jamais partie de Forks en laissant Jacob derrière moi ! Mais il était trop tard pour revenir en arrière. Tout ce que je pouvais faire à l'heure actuelle était de soutenir mon meilleur ami en l'aidant, à surmonter son chagrin, comme il l'avait fait pour moi tous ces mois passés. Je sentis soudainement une présence et me redressais brusquement sur mon lit.

    -Désolée, je ne voulais pas te faire peur, dit Alice en grimaçant de remords.

    -Non c'est rien, tu m'avais dit que tu passerais, dis-je d'un ton morne.

    -Que se passe-t-il Bella, je n'ai pas put te voir dans mes visions...

    -Le père de Jacob est mort
    , annonçais-je la voix légèrement cassée.

    -Oh je suis désolée Bella..., souffla-t-elle en me prenant dans ses bras.

    -C'est pour ça que tu ne voyais rien, à cause des loups
    , dis-je en fixant un point invisible devant moi.

    -Tu va aller le voir c'est ça? dit-elle plus comme une constation.

    Je savais qu'elle parlait de Jacob, elle avait toujours cette empathie dans le regard, ce qui m'étonnait et me réconfortait à la fois, malgré le fait que leurs clans soient ennemis. Etait-elle déjà ainsi avant sa transformation ou était-ce dû au fait de côtoyé Esmée ? J'optais pour la première hypothèse, me disant que Rosalie serait sûrement devenue comme elles depuis le temps...

    -Demain c'est l'enterrement, je le verrais sûrement la bas, je voulais y aller ce soir, mais Charlie pense que ça n'est pas une bonne idée, il est encore sous le choc et refuse de voir qui que ce soit d'après lui.

    -Bella, je sais que tu t'en veux, mais ça n'est pas ta faute, tu ne pouvais...

    - Rien n'est jamais de ma faute, mais c'est pourtant moi qui l'ai laissé Alice ! Il avait besoin de moi, il m'a supplié de rester et moi en égoïste je lui ai tourné le dos !
    M'énervais-je.

    -Tu ne lui as pas tourner le dos, tu es partie afin de sauver Edward ! Tu es loin d'être égoïste Bella, tu aurais fait pareil si ça avait été Jacob !

    -Oui mais il n'empêche que j'ai été nulle comme amie, alors que lui a toujours été là pour moi !

    -Cesse de t'en vouloir, quoi qu'il en soit tu n'aurais rien pu changer, Billy aurait tout de même fait sa crise cardiaque. Et si tu étais resté Edward serait mort à l'heure qu'il est !


    Cette pensée me calma immédiatement, l'idée qu'Edward ne fasse plus parti de ce monde m'était tout bonnement inconcevable, Alice avait raison. Je n'aurais jamais laissé mon vampire mourir. Mais la vraie raison pour laquelle je m'en voulais, c'est que si c'était à refaire, je pense que j'agirais de la même façon.

    -Je lui ai dit de te laisser du temps, il passera quand tu le souhaiteras, tu n'auras qu'à l'appeler, me rassura-t-elle au sujet de mon vampire.

    Ouf, il ne m'en voulait pas de mon coup de gueule. J'aurais tant voulu qu'il soit là, à la place d'Alice, mais mon inquiétude était telle, qu'il ne m'aurait été d'aucun secours, tout comme ma meilleure amie. Certes il m'aurait bercé en me chuchotant des paroles apaisantes, mais je savais que ce n'était pas ça qu'il me fallait. J'avais tout simplement besoin de voir Jake, de le réconforté, bref d'être là pour lui.

    Ce qui m'inquiète c'est que tu n'apparais plus dans mes visions, alors fais attention à toi, dit-elle en me ramenant à la réalité.

    Edward avait dû la sermonné afin qu'elle me mette en garde contre les loups endeuillés qui pouvaient perdre leur maîtrise de soi. Mais il sous estimait le self-control de Jake et de la meute.

    -Ne t'en fait pas, ils ne sont pas dangereux, du moins pas avec moi, dis-je d'un ton lasse.

    -D'accord, je vais te laisser, repose-toi et surtout cesse de culpabiliser !

    Après son départ, je sentis mon corps gagné par l'épuisement. C'est en pensant à la rencontre avec Jacob le lendemain à l'enterrement que je finie par m'endormir, tout en sachant que ma nuit ne serait pas des plus paisible. Twisted Evil Razz
    avatar
    MK4ever
    Geekette
    Geekette

    Féminin Nombre de messages : 7202
    Age : 26
    Localisation : Probablement en train de geeker
    Date d'inscription : 18/06/2009

    Re: Italy And Consequences

    Message par MK4ever le Lun Juin 07 2010, 19:43

    Woah, on peut dire que je m'y attendais pas.
    Vivement la suite !
    avatar
    supergirl971
    Nouveau Patient
    Nouveau Patient

    Féminin Nombre de messages : 21
    Age : 28
    Localisation : Paris
    Date d'inscription : 05/06/2010

    Re: Italy And Consequences

    Message par supergirl971 le Lun Juin 07 2010, 19:44

    C'était le but en fait Razz
    avatar
    supergirl971
    Nouveau Patient
    Nouveau Patient

    Féminin Nombre de messages : 21
    Age : 28
    Localisation : Paris
    Date d'inscription : 05/06/2010

    Re: Italy And Consequences

    Message par supergirl971 le Sam Juil 24 2010, 05:20

    Chapitre IV: Funeral

    (POV Bella)


    Je me réveillais aux alentours de 7h, ce qui ne fut pas bien difficile, car même si on était dimanche, je n'avais pas vraiment fermé l'œil de la nuit. Je m'extirpais de ma couette afin d'ouvrir mes rideaux, le temps était maussade. Génial, ça allait parfaitement avec mon humeur. Je redoutais la cérémonie, mais j'avais malgré tout hâte de voir Jake et de le serré enfin dans mes bras pour lui procuré tout le réconfort possible.

    Je descendis en pyjama et trouvais Charlie assis devant son café.

    Encore une fois il était dans ses pensées, comme la veille. Pour lui aussi je n'avais pas été là, il avait dû faire face à ma disparition et à la mort de son meilleur ami dans la même semaine ! Décidément j'étais une vraie calamité, pas foutue d'être une fille et une amie digne de ce nom...

    Je soupirais bruyamment et c'est alors qu'il releva la tête.

    -Bonjour Bella.

    -Bonjour papa
    .

    Nous nous regardions ne sachant trop quoi dire. Préférant éviter son regard accablé, je me dirigeais vers les placards, saisissant un bol, une cuillère et les céréales que je posais en silence sur la table, sans oublier le sucre et le chocolat, puis m'emparais du lait dans le frigo. Une fois certaine que j'avais tout à portée de main, je m'assis sur la chaise en face de lui.

    -Je ne t'ai pas demandé si tu avais de quoi t'habiller pour l'enterrement.

    -Oui j'ai une robe noir que maman m'avais achetée, ça devrait aller.


    -Bien, il faudra sûrement que tu prennes ton parapluie, ils en ont prévu pour la journée entière apparemment. L'avantage quand il pleut c'est qu'il fait moins froid...

    -Tu crois qu'il acceptera de me parler ? Le coupais-je sans prêter réellement attention à ce qu'il disait. Cette question me tracassait depuis mon retour et j'avais besoin d'être rassurée, doutant de la réaction de Jacob à mon égard.

    Il me regarda songeur avant de me répondre.

    -Tu es la mieux placé pour le savoir, Jacob n'est pas quelqu'un de rancunier habituellement alors je pense que oui, mais tout dépend des circonstances dans lesquelles vous vous êtes quitté...

    - Il ne voulait pas que je parte, résumais-je brièvement, voulant éviter les détails de notre séparation.

    -Et quelles étaient les raisons de ce départ ?

    Prise au dépourvu par sa question je ne savais pas trop quoi dire, je m'y étais préparer hier soir, mais pas ce matin. Je cherchais vite dans ma mémoire ce que j'avais récité dans ma tête pendant tout le voyage du retour.

    -Je suis allé chercher Edward avec Alice, répondis-je tout simplement.

    -Où ça exactement ? demanda-t-il en me sondant de son regard paternel.

    -A l'aéroport de New York, il s'apprêtait à quitter le territoire, Alice m'a suppliée de venir en me disant qu'il n'y avait que moi qu'il écouterait.

    Je passais bien évidement sous silence mon détour par l'Italie.

    -Et c'est le cas, il t'a écouté, il est de retour ?

    Je sentis dans sa voix de l'anxiété et de la colère.

    -Oui, il est revenu.

    Il baissa la tête dans son café en essayant de garder une certaine contenance.

    -Décidemment ce garçon est pire que les dix plaies d'Egypte réunies! Gronda-t-il.

    -Papa..., commençais-je calmement, ne voulant pas emprunter ce chemin glissant.

    -Non Bella ! Non seulement il te quitte et ce en t'abandonnant en pleine forêt toute seule, mais en plus tu es obligé d'aller le raisonner en laissant ta famille et tes amis? As-tu seulement conscience qu'il ne te mérite pas ! Cria-t-il en tapant du point sur la table.

    Je ne pouvais rien répondre à cela, alors je baissais la tête ne voulant pas créer une polémique, surtout aujourd'hui. De toute façon Charlie n'appréciait déjà pas vraiment Edward avant toute cette histoire, alors à quoi bon essayer de le raisonner maintenant ?

    Il expulsa tout l'air de ses poumons afin de retrouver un certain calme.

    -Nous en reparlerons, je vais monter me préparer pendant que tu finis de manger.

    Je savais évidement qu'il était en colère contre Edward, mais il était surtout peiné par la perte de son meilleur ami. Tout ça me fit penser qu'il faudra que j'appel Edward pour discuter de notre dernière entrevue et lui précisé d'éviter absolument de croiser Charlie pendant les semaines à venir. Certes les balles ne lui feraient rien à lui, mais ce que je craignais c'était que Charlie ne découvre la vérité à son sujet en lui tirant dessus.

    Une fois mon petit déjeuner terminé, je montais dans ma chambre chercher la fameuse robe qui me serait finalement utile. Je fouillais dans l'armoire tout en me disant qu'il faudra que je donne également des nouvelles à ma mère, ça allait faire une semaine que je ne lui avais pas parler.

    Je trouvais enfin l'objet de ma quête, l'inspectant sous tous les angles avant de la posée sur le lit, puis je cherchais les chaussures qui iraient avec, ne voulant pas mettre de talons, avec cette pluie et ma malchance associée. Je décidais donc de mettre mes converses basses noires, c'était une robe toute simple, pas faite le moins du monde pour les soirées mondaines, alors ça ferait l'affaire.

    Je cherchais ensuite mon parapluie noir, ma mère étant très coquette et prévoyante, m'en avait acheté plusieurs de différentes couleurs prétextant que j'en aurais très souvent besoin à cause du mauvais temps à Forks. Sur le moment j'avais trouvé ça stupide, me disant qu'elle était trop extravagante et qu'un seul suffirait, mais en fin de compte il irait parfaitement avec ma tenue et la cérémonie austère qui nous attendait.

    J'entendis alors la voix de mon père me déclarée que la salle de bains était libre. Je pris mon peignoir et m'y rendit en traversant le couloir et refermais la porte derrière moi. Une fois déshabillée et dans la douche, je sentie l'eau tiède coulée sur moi, ce qui me détendis instantanément, évacuant doucement la tension que j'avais accumulée depuis mon départ pour l'Italie. Je me rappelais m'être dis en retrouvant Edward, que tout irais bien à partir de cet instant, mais à part le bonheur indescriptible qu'avait suscité nos retrouvailles, rien n'avait jamais été pire qu'en ce moment.

    Un quart d'heure plus tard, j'étais à nouveau dans ma chambre. Une fois vêtue, je pris la décision d'appeler Edward.

    -Bella ? dit une voie mélodieuse que je reconnue instantanément.

    -Salut, articulais-je timidement, repensant à mon attitude à son égard.

    -Bella...

    -Je suis désolée Edward, je n'aurais pas dû m'emporter comme je l'ai fait, je sais que tu voulais simplement me protéger.


    -Moi aussi je m'en veux énormément, je n'aurais jamais dû te parler ainsi, tu as le droit de voir qui bon te semble, je ne veux pas que tu te sentes bridé, je n'ai rien à t'interdire et je... je ne t'empêcherais plus de le voir si c'est ce que tu souhaites. Tu as raison il a besoin de toi, maintenant plus que jamais.

    Légèrement étonnée par ce changement d'attitude envers Jacob, je restais sans voix quelques secondes.

    -Merci. Dis-je tout simplement.

    -Je suis navré de ce qui arrive, je sais que c'était le meilleur ami de ton père et que tu le connaissais depuis petite...

    -Je, je dois me rendre à l'enterrement avec mon père ce matin, dis-je la voix légèrement cassée, sentant les larmes me monter aux yeux.

    -Très bien, tu veux que je passe te voir ce soir? Demanda-t-il, percevant sûrement mon état.

    -Je veux bien, je t'appellerai avant parce que je dois d'abord parler avec Jacob et je ne sais pas combien de temps ça prendra.

    -D'accord, sache que je suis là pour toi, n'importe où et à n'importe quel moment.


    Je savais qu'il avait dit cela pour me rappeler de faire attention aux réactions de Jake et que, traité ou pas, il ne se gênerait pas d'intervenir en cas de dérapage.

    -Merci, je t'aime.

    -Je t'aime.


    Il était 8h30 quand mon père m'appela pour partir. C'est donc armée de mon parapluie que je descendis en le suivant jusqu'à la voiture où nous montâmes en silence. Le trajet le fut tout autant, chacun étant plongé dans des pensées certainement plus noires les une que les autres.

    Vingt minutes plus tard nous étions arrivés au cimetière de la Push où tous les Quileutes étaient enterrés. Jacob m'en avait parlé une fois, mais je ne l'avais jamais vu. Il y avait énormément de monde, plus que je ne pouvais en compter. Je savais que la réserve recensait plus de 700 habitants et honnêtement je pensais qu'on avait presque atteint ce nombre au cimetière. Billy était un homme tellement formidable que ça ne m'étonnais pas en fin de compte.

    En descendant, Charlie me rejoignis et me pris la main gauche tandis que je tenais le parapluie de la droite. Mon pouls s'accéléra quand j'aperçus certains visages qui ne m'étaient pas inconnus. Jared et Paul se tenaient à l'écart de la foule, je cherchais Jacob du regard en m'approchant d'eux, mais je fus bien déçue en ne le voyant nulle part.

    -Salut les garçons, lança mon père.

    -Bonjour Charlie, répondirent-ils. Ils baissèrent ensuite les yeux sur moi avec un regard peu amen.

    -Salut, dis-je timidement.

    -Je vais rejoindre Sue, je ne suis pas loin Bella, me dit Charlie en s'éloignant.

    Je le regardais s'éloigner pas très rassuré d'être lâchée parmi les fauves...enfin les loups serait plus juste.

    -Alors ? C'était bien cette petite virée avec ta sangsue ? lança Paul dès que mon père c'était suffisamment éloigné.

    -Ce n'était pas un voyage touristique ! Me défendis-je légèrement hargneuse.

    -Ce n'est ni le lieu, ni le moment ! Intervint la voix grave de Sam qui venait d'arriver.

    Il me regarda avec un air de dire 'il faudra qu'on ait une petite explication toi et moi'. Je soupirais, décidément mon retour n'était pas des plus attendu pour certains...

    -Où est Jacob ? Dis-je après plusieurs minutes de silence à contemplé la foule.

    -Laisse le tranquille, tu ne lui apporte que des ennuis ! Dit Paul avec véhémence.

    Je lui lançais un regard meurtrier et c'est en entendant la voix du shaman que nous détournèrent enfin les yeux.

    Je rejoignis Charlie, mon regard vagabondant toujours à la recherche de Jake. C'est alors que j'aperçue deux jeunes femmes que je reconnus comme étant Rachel et Rebecca, les sœurs de Jacob. J'en étais sûr car des jumelles à la peau mate ça ne courent pas les rues, surtout à la Push. Elles étaient devenues de belles jeunes femmes. La dernière fois que je les avaient vu, c'était avant que ma mère ne m'emmène loin de Forks, quand on obligeait encore Jake à jouer à la poupée avec nous. Cette insouciance juvénile était maintenant à des années lumière. Je savais que Rebecca était mariée avec un surfeur et vivait depuis à Hawaï et que Rachel était partie à l'université de Seattle. Pour ma part, eh bien encore au lycée côtoyant des vampires et de loups garou assez souvent, mais rien de spécial dans ma vie.

    Je soupirais, pas mal d'années c'étaient écoulées, nos vies avaient radicalement changées, enfin surtout pour l'une d'entre nous, et c'est dans des circonstances bien malheureuses qu'on se retrouvait.

    Je recommençais alors mes recherches en observant la foule, mais je ne devais pas être bien discrète car au bout d'un moment mon père finit par s'en rendre compte.

    -Il va arriver Bella, ne t'en fait pas, chuchota-t-il pour me rassurer.

    En effet, quelques minutes après je le vis enfin en face de moi, de l'autre côté du cercueil. Il avait revêtu un costume aussi sombre que ses cheveux, avec juste une chemise blanche qui tranchait sous la fine cravate noire. C'était la première fois que je le voyais en costume et il était tout simplement à coupé le souffle. Non que je n'appréciais pas de le voir torse nu, mais là ça le changeait vraiment, dommage que ce soit pour l'enterrement de son père, je suis sûr que Billy aurait été fier de voir son fils ainsi vêtu pour lui rendre un dernier hommage.

    Il ne fixait que le rectangle de bois, il était si concentré qu'on pouvait croire qu'il allait le faire fondre juste à la force de son regard, à l'instar de superman. Il était fatigué d'après les cernes que j'apercevais d'ici, il n'avait pas dû dormir depuis l'annonce du décès. Je n'avais qu'une envie, être à ses coté en lui tenant la main. Une boule de culpabilité me montait à la gorge en voyant ses traits chargés de tristesse. Mon Jacob qui avait toujours été un boute-en-train, débordant d'énergie et de joie de vivre était méconnaissable.

    Le shaman parlait dans un dialecte qui m'était complètement étranger. Il tenait à sa main une petite sphère contenant ce que je reconnue comme de l'encens, en faisant le tour du cercueil et en récitant, ce que j'imaginais être une sorte de sermon, comme le ferait un prêtre à l'église.

    A la fin de la cérémonie, j'observais le cercueil descendre et petit à petit des hommes le recouvrirent de terre. Ce fut à ce moment que je réalisais vraiment que Billy n'était plus de ce monde. Je ne l'entendrais plus me répondre au téléphone, je ne le verrais plus manipuler son fauteuil roulant avec adresse, ou assis devant un match en compagnie de mon père. Mon cœur se serra à cette pensée. Si je me sentais aussi accablée, dans quel état devaient être Charlie et Jacob ?

    Une fois complètement ensevelis et invisible, je redressais la tête et croisais enfin son regard d'un noir profond qui me fixait. Ce que j'y vis me déchira le cœur, il avait l'air de me détester, de vouloir que je...disparaisse ? Il se tourna brusquement, avant que je ne puisse poussée d'avantage mes réflexions et se dirigea vers la forêt, à la frontière du cimetière. J'allais le suivre quand une main s'abattit fermement sur mon épaule. Je me retournais, décidée à envoyer paitre l'intrus, quand je vis que c'était Sam.

    -Il faut qu'on parle, me dit-il fermement.

    Contenu sponsorisé

    Re: Italy And Consequences

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Sam Nov 18 2017, 01:53